[NOSO] Des enseignants se mobilisent pour libérer un collègue enlevé

Un groupe d’enseignants se mobilise pour réunir de l’argent et payer une rançon. Un de leurs collègues a été kidnappé par des séparatistes présumés. Bouba Samson a été enlevé en août par des séparatistes anglophones présumés. Ils ont ensuite contacté son épouse pour exiger un paiement afin de le libérer. Les autorités camerounaises n’ont pas commenté l’affaire, selon les médias. Jacques Bessala Ngono, porte-parole du Collectif des enseignants camerounais outrés, composé de 20 000 personnes, a déclaré à BBC Afrique que « il s’agit de libérer un être humain qui est entre les mains de personnes qui pourraient le tuer à tout moment. N’oublions pas qu’un enseignant a été décapité à Bamenda il y a quelques mois, ce qui nous a traumatisés au niveau national ». Les enlèvements sont de plus en plus fréquents au Cameroun. Les écoliers sont devenus des pions dans le conflit acharné entre les combattants du gouvernement. Les combattants séparatistes revendiquent l’indépendance des terres anglaises du pays. En outre, les séparatistes imposent un lock-out entre les villes et les villages du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ils essaient de garantir la fermeture des écoles pour une quatrième année universitaire consécutive.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps