[NOSO] Bafut : le maire défie la peur

Le nouvel exécutif vient de tenir pour la première fois son conseil municipal dans sa commune. Depuis leurs élections aux affaires de la mairie de Bafut, c’est la toute première fois que les conseillers élus de cet arrondissement tiennent une réunion du Conseil dans cette localité. Bafut depuis le début de la crise sociopolitique qui secoue la région du Nord-ouest et du sud-ouest est l’un des épicentres du conflit armé. Mais depuis un bon moment maintenant, les opérations militaires et les activités de la mairie pour un retour à la normale, ont permis à cette localité de retrouver petit à petit son calme. La session de la commune qui s’est tenue à Bafut même le 16 avril 2021, a réuni tous les conseillers municipaux, le sous-préfet de d’arrondissement représentant personnel du préfet de la Mezam, l’honorable Agho Oliver député de la circonscription électorale Bafut/Tubah, et Mr Chebilem Cordon Ayelle conseillé régional de Bafut. Selon ce dernier «nous commençons à nous approprié de notre communauté, et j’encourage mes frère et soeur encore en brousse de nous rejoindre pour qu’ensernble nous construisons l’arrondissement de Bafut». Cette session portait sur la session 2020 des comptes administratifs et de gestion du conseil de Bafut. Et selon le représentant du Fon de Bafut, la tenue de cette session à Bafut est un grand signe annonciateur du retour de la paix dans la localité. Dans la même lancée, rhonoraf)le Agho Olivier à féliciter les conseillers et particulièrement le maire, pour les efforts consenti pour que le Conseil se tiennent à Bafut. «Chacun de nous a un où- une personne de la famille à Bafut, revenons toujours ici de temps en temps pour leurs parler, c’est notre village. Si ces efforts-là ne sont pas faits d’ici notre fin de mandat on perdra la commune», a-t-il dit aux conseillers. Session 2020 des comptes administratifs et de gestion du conseil de Bafut Dans ses propos introductifs, Ngwakongoh Lawrence maire de Bafut a tenu à saluer les techniciens de la commune pour leurs efforts visant à encadçer le nouvel exécutif dans l’exercice de leur tâche en suivant les procédures en vigueur. Il a exhorté les conseillers municipaux à rester unis. Il est à noter que le budget initial 2020 de la commune en dépenses et revenu s’élevait à 787 millions 422 mille 277 francs CFA. Dans l’exécution de ce budget, l’administration face à certaines difficultés à du sur autorisation spéciale modifié les spécificités dudit budget. Au cours de la session de ce vendredi 16 avril 2021, les conseillers ont délibéré sur ces modifications et l’on a adoptées. Cependant le conseiller régional Mr Chebilem Cordon Ayclle qui participait ainsi à sa. toute première session de sa commune, a souligné pour regretter l’argent remboursé pour non-exécution de certains projets. «De sommes d’argent Colossales destinées pour les projets sont rentrée parce qu’on n’a pas pu réaliser ces œuvres à cause du climat sociopolitique et c’est regrettable», a-t-il déclaré. Dans l’ensemble du budget financier 2020 plusieurs projets ont été réalisés. Concernant les projets du PIB, on note la construction de l’école publique de Ntabuwe, l’équipement de ladite école en table bancs et les bureaux des enseignants. Le projet d’adduction en eau potable d’Akossi à été réalisé. Celui de Ndung est aujourd’hui à 30% du taux d’exécution. Les routes municipales ont été réhabilité et les équipements médicaux octroyé au centre de santé d’Akossia. L’électrification rurale de Nchohovillage est aujourd’hui à sa deuxième phase avec un taux d’exécution do 85%. Cependant le même projet d’électrification rural dans les localités de Ngwaneba, Agyati et Ntangoh est aujourd’hui à 50 % exécuté. S’agissant des projets de la commune, la commune de Bafut à axé ses activités’ sur la lutte contre la pandémie du Covid 19. Ainsi les caches nez, seaux, savons ont été distribué dans la communauté. Les espaces publics ont été désinfectés. Certains équipements lourds de la commune ont été réhabilités. Les bordures de la chaussée sur les routes de la commune ont été nettoyées. Il est à noter que certains conseillers ont souligné pour déploré l’État du bâtiment qui abrite les services de la commune et aussi certains équipements appartenant à la commune récupérer par l’armée. Le sous-préfet de Bafut représentant du préfet a suggéré aux conseils de voir si certains de ces équipements retrouvés suite à des opérations militaires et qui ne plus d’utilité, peuvent être vendus aux enchères pour en acheter ceux utiles. Diobe Elumba Didacus s’est dit satisfait du déroulement do’s- assises. «Je pense que le maire et son exécutif font du bon travail sinon il devait y avoir des objections dans l’adoption des résolutions de cette session des comptes», a martelé le sous-préfet. Le conseil de Bafut reçoit un dortoir rénové, et des bourses d’étude en vue À ce jour un nouveau toit surplombe le dortoir des filles du collège PSS Mankon qui a souffert d’un incendie le 22 janvier 2021. Cette structure a été réaménagée par le conseil de Bafut et remis à l’école. Le dortoir accueillait des étudiants du PSS Bafut qui, en raison de l’insécurité qui prévaut, ne peuvent pas étudier sur leur campus. Sur instruction du préfet de Mezam, Simon Emile Mooh, le conseil de Bafut devait remettre à neuf le dortoff’des filles tandis que le conseil de Bamenda II doit s’occuper du dortoir des garçons qui a subi une attaque le 23 janvier. Les lits, les uniformes, les malles, les livres et le toit ont été complètement incendiés, laissant quelque 133 étudiants directement touchés. Plus de deux mois après, le maire de Bafut, Ngwakongoh Lawrence a remis à la veille de la session de sa commune le dortoir avec de nouveaux lits et un nouveau toit accroché au bâtiment Le Dr Mbaku, directeur de PSS Mankon atteste que cela a été mieux fait. «Après que le conseil municipal a couvert la partie affectée du bâtiment, nousfavons reçu un énorme lot de feuilles de tôles du ministre de l’Administration territoriale, nous avons décidé de changer également des parties du toit qui étaient déjà anciennes. Raisons pour lesquelles vous voyez un nouveau toit suspendu ce bâtiment», a-t-il déclaré. Pour éviter la survenue d’un incendie, les murs du bâtiment ont été équipés d’extincteurs. Ngwakongoh Lawrence, s’adressant aux étudiants, les a encouragés à « collaborer avec vos professeurs pour faire en sorte que la sécurité règne sur le campus » Pour s’assurer que les étudiants se concentrent davantage, le maire et député de la circonscription de Bafut / Tubah, l’honorable Agho Oliver, a annoncé que les 10 meilleurs élèves au GCE advanced level où baccalauréat et les 10 meilleurs élevés au GCE ordinary Level où le BEPC recevraient une bourse de trois ans. Le directeur de PSS Mankon Dr Mbaku Henry, a exhorté les élèves à saisir cette offre de bourse pour avoir des résultats impeccables aux prochains examens. Avant l’arrivée de la crise anglophone en 2016, la région du Nord-ouest était une pierre angulaire de l’éducation au Cameroun.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps