[NOSO ] 23 combattants séparatistes deposent les armes

Ils ont été reçus par le Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration à Bamenda. C'est un pas satisfaisant de la crise anglophone ! Des séparatistes ont décidé d'emprunter le chemin de la paix. 23 combattants séparatistes ont pris la décision de déposer les armes. Une nouvelle satisfaisante pour le Comité National de Désarmement de Démobilisation et de Réintégration (CNDDR), qui a organisé une cérémonie solennelle pour les accueillir, le 25 novembre 2020 à Bamenda. Il s'agit de 22 garçons et une fille. Ils viennent de Donga Mantung, de la Menchum et de Santa dans la Mezam. «Je me sens vraiment léger. Je suis ravi. Je pense qu'ils ont compris le message du chef de l'Etat. Depuis près d'un mois, ils viennent progressivement», s'est rejoui Francis Fai Yengo, coordonateur national du Comité National de Désarmement de Démobilisation et de Réintégration sur Canal 2 International. Au cours de son allocution, l'on annonçait que 6 autres combattants ont également déposé les armes. 137 pensionnaires du CNDDR servent de liaison entre les autorités et leurs anciens frères d'armes, afin de convaincre ces derniers de les rejoindre. Mettre un terme aux villes mortes imposées par les séparatistes est leur objectif. «Ces villes mortes perturbent l'économie de notre région. Nous, ex-combattants, nous allons nous assurer que cela s'arrête», fait savoir Emmanuel Ichu, ex-combattant.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App