Nord: Le carburant frelaté refait surplace

Dans la partie septentrionale du Cameroun, la vente de ce carburant qu’on appelle vulgairement “Zoua -Zoua” présente un double facette. Bien qu’il soit officiellement interdit se pratique malheureusement au vu et au su de tous. La région du Nord Cameroun, comme les autres régions de la partie septentrionale du pays, souffre de la fraude des produits pétroliers. En effet, le phénomène se situe à deux niveaux, la vente de carburant frelaté est une activité économique très lucrative et de l’autre coté les jeunes de cette partie du pays sont pour la plus part sans qualifications et n’ont pas beaucoup d’autres activités à faire. Sa marque A l’instar des utilisateurs d’engins à moteur des autres chefs –lieux de départements de l’extrême Nord, du Nord et de l’Adamaoua. Tous les automobilistes ou presque utilisés le carburant Zoua-Zoua. Ce produit inflammable provient du Nigeria voisin .Ceux qui ravitaillent encore dans les stations service se comptent sur les bouts des doigts. Dans les coins et recoins des différentes localités, le commerce de ce produit absorbe une bonne franche de la jeunesse .Dans sans-emploi aux désœuvrés, chacun y trouve son compte. Il suffit d’avoir son petit comptoir de fortune et d’installer quelques litres d’essence. Et le tour est joué. Depuis quelques années, le trafic de cet “or noir” apris une vitesse exponentielle.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App