Non, la banque ING n'a pas retiré ses financements à Socfin, maison-mère de Safacam

La Société financière des caoutchoucs (Socfin) serait exclue de la Table ronde pour l’huile de palme durable. Vraiment? Le 6 mars 2019, le magazine trimestriel « Médor » a publié une information selon laquelle, «ING arrêtait momentanément ses crédits avec le Groupe Socfin, tant que toutes ses plantations d’huile de palme ne seraient pas certifiées RSPO». Cette information a été reprise par plusieurs journaux belges avec la mention « selon le trimestriel Médor ». La luxembourgeoise Société financière des caoutchoucs (Socfin), maison-mère, entre autres, de la Société camerounaise des palmeraies du Cameroun (Socapalm), apporte un démenti dans un communiqué publié le 21 mars. «Nous tenons à vous informer que la banque ING et le Groupe Socfin poursuivent leur collaboration établie de longue date», indique l’agro-industriel. Qui ajoute : «Nous vous confirmons par la même occasion que le Groupe Socfin est Membre de la table Ronde pour l’huile de palme durable et que l’ensemble de ses plantations africaines [dont celle du Cameroun] de palmiers à huile seront certifiées RSPO d’ici la fin 2021».

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App