[Nécrologie] Présidence : décès du conseiller technique Tikela Kemone à l'âge de 70 ans

Tikela Kemone, conseiller technique à la présidence de la République camerounaise et chef de la division des affaires intérieures au secrétariat général est décédé le 1er 2020, renseigne le quotidien d’État Cameroon Tribune. Le conseiller technique, chef de la division des affaires intérieures au secrétariat général de la Présidence de la République, Tikela Kemone, a rendu l’âme le 1er mai 2020. L’homme d’État est mort à l’âge de 70 ans, alors qu’il était toujours en fonction. Les causes de sa mort n’ont pas été révélées. Le quotidien d’Etat Cameroon Tribune en kiosque ce 6 mai 2020 retrace sa formation: « il était enseignant de formation, titulaire d’un Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré (CAPES) en biologie obtenu à l’Ecole normale supérieure de Yaoundé entre 1975 et 1976. Ceci après l’obtention d’une licence en biologie et d’un Certificat d’études supérieures en biologie (CESB) de la Faculté des Sciences de l’Université de Yaoundé », peut-on lire. Enseignant de formation Ce fils de l’Extrême-Nord, « a été enseignant au Lycée général Leclerc de Yaoundé de 1976 à 1978 avant d’être nommé censeur au Lycée de Garoua. Du 17 janvier au 20 octobre 1980, il occupe les mêmes fonctions au Lycée polyvalent de Bonabéri. Il devient ensuite chef de service des affaires générales et de la législation à la direction de l’enseignement primaire et maternel de l’ex-ministère de l’Education Nationale. Tikela Kemone est ensuite nommé directeur adjoint de la solde au ministère des Finances avant de rejoindre son Kaélé natal le 22 août 1982 où il va occuper les fonctions de proviseur du Lycée. A partir de là, sa carrière va prendre une autre trajectoire, puisqu’il est nommé le 7 juillet 1984, vice-ministre des Finances. L’année d’après, soit le 24 août 1985, il devient secrétaire d’Etat dans le même département ministériel. Le 16 mai 1988, il quitte le ministère des Finances pour celui de l’Agriculture où il occupe les mêmes fonctions de secrétaire d’Etat. Il va y rester quatre ans avant sa sortie du gouvernement. Quelques mois plus tard, en 1993, il est nommé conseiller technique, chef de la division des affaires intérieures au secrétariat général de la présidence de la République », note notre confrère. Ce militant du RDPC a aussi occupé les fonctions de président de la Commission nationale de passation des marchés.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App