[Nécrologie ]le DG du chantier naval inhumé à Douala

Coup de tonnerre au Chantier naval et industriel du Cameroun (Cnic). Le Directeur général de cet établissement industriel et commercial public est décédé ce 25 avril 2020, à l’hôpital Laquintinie de Douala. Alfred Forgwei Mbeng a été inhumé moins de 24 heures seulement après sa mort. Son entourage évoque une disparition de suite de corona virus. Alfred Forgwei Mbeng a été nommé à la tête du Chantier naval et industriel du Cameroun le 6 mai 2014, alors que l’institution était en quasi-banqueroute: lourdes dettes, grèves récurrentes du personnel, conflits d’intérêts, vétusté du matériel de production etc….Il succédait au sud-coréen Seoung-Rok Yang. C’est sous son management que l’entreprise va subir un plan de restructuration douloureux étalé sur deux ans (2015-2017) pour sa première phase. Ledit plan sera notamment marqué par une véritable thérapie minceur des employés. Près de 300 personnes feront ainsi les frais de ce plan social drastique. Ainsi, de 2010 à 2018, le personnel du Cnic est passé de 800 à 300. Autre point crucial de ce plan de restructuration, le règlement de la dette: plus de 3 milliards de Fcfa à l’endroit du fisc, et plus de 2 milliards de Fcfa de prestations sociales impayées à l’égard de la Cnps, la Caisse nationale de prévoyance sociale. «Le ministère des finances a entièrement épongé cette ardoise qui a été transformée en actions. Le Ministère des finances est donc le principal actionnaire du chantier naval», s’est récemment exprimé Alfred Forgwei Mbeng. Avant de prendre la direction du Cnic, Alfred Forgwei Mbeng avait occupé le poste de Directeur de la production à la Société nationale de raffinage (Sonara), ainsi que celui de Directeur de la reconstruction au Ministère des travaux publics. Le défunt a par ailleurs été vice-président de l’ordre national des ingénieurs du génie civil du Cameroun. Originaire du Département du Bui, dans la Région du Nord-ouest, Alfred Forgwei Mbeng était également cadre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Il devient ainsi le tout premier Directeur général d’une entreprise publique à décéder du corona virus.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps