Michèle Ndoki du MRC devant la barre ce mardi pour l'ouverture de son procès

La vice-présidente des femmes du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) accusée d'avoir troublé l'oordre public le 27 octobre 2018 après une manifestation à Douala, se présentera devant le juge du Tribunal de première Instance à Bonanjo ce mardi 04 décembre pour l’ouverture de son procès.                                 Me Michèle Ndoki - DR Elle comparaitra libre et est accompagnée par un collectif d’une dizaine d’avocats qui s’est constitué pour sa défense. Me Michèle Ndoki invite tous les militants du parti de Maurice Kamto présents dans la capitale économique du Cameroun, à se rendre massivement au tribunal. Elle a dit ce weekend dans une publication sur les réseaux sociaux être prête à mettre l’Etat du Cameroun contre ses responsabilités Elle avait été interpelée le 27 octobre en compagnie de 45 autres personnes lors de la première manifestation contre le « hold-up électoral », que son parti accuse le pouvoir d’avoir opéré lors de l’élection du 07 octobre, à Douala. Il leur est reproché d’avoir troublé l’ordre public et d’avoir défié l’autorité lors d’une marche que l’Administration territoriale aurait interdite.

Social

  • Mobile App