Me Yondo Black remet Issa Tchiroma et Garga Haman a leur place

L'ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats du Cameroun grand soutien de Maurice Kamto dans cette bataille post électorale 2018, n’a pas loupé Issa Tchiroma en conférence de presse du MRC à Douala, stoppée par la police. Le célèbre avocat camerounais qui se qualifie « de père de la démocratie camerounaise » pour ses longs combats durant la période dite de braise, à savoir les années 90-91 a dénoncé ce jeudi à Douala, le RDPC et ses alliés qui s’attaquent à Maurice Kamto et tentent de le museler, lui qui revendique sa victoire à l’issue du scrutin du 07 octobre 2018 organisé par ELECAM, l’organe en charge des élections. « J’ai plaidé pour Issa Tchiroma pour le faire sortir de la prison. C’est moi qui ai plaidé pour sortir Garga Haman Adji de prison. Ils avaient fait 05 ans de prison sans jugement et ils osent dire que Paul Biya c’est un légaliste, qu’il respecte la loi. Soyons sérieux! » a lancé l’avocat qui déclare aussi que ; « Les gens pour qui nous avons été en prison, quand ils ont eu la liberté de parler à la télé – je parle de mes confrères politiciens -, ils se sont arrogés le droit de parler eux tout seul, et pas nous autres. » « Ne poussons jamais à la haine tribale. Je suis Douala, j’ai vu des Douala qui m’on agressé en disant que ‘’tu acceptes que Kamto soit président du Cameroun?’’ Kamto est Camerounais comme moi, et dans la démocratie c’est la loi du nombre » a t-il rajouté avant que la police ne fasse irruption au domicile d’Albert Ndzongang pour stopper cette rencontre avec la presse, comme l’a indiqué Lebledparle.com.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App