Me Simh raconte sa visite à Maurice Kamto et cie aujourd'hui.

J'ai passé trois heures cet après-midi avec Maurice KAMTO, Paul Eric KINGUE, Christian PENDA EKOKA, Albert DZOGANG, Alain FOGUE, Célestin DJAMEN, et VALSERO. Paul BIYA et ses amis croient, en jetant en prison les leaders de la coalition gagnante autour du Président KAMTO et près de 150 militants,réduire au silence la contestation de son régime.Ils se trompent lourdement. J'ai trouvé des hommes plus déterminés que jamais, et prêts à livrer bataille contre la dictature la plus abjecte de l'Afrique.Quelle honte de jeter en prison ses adversaires politiques! La peur a changé de camp.La dictature reptilienne s'est muée en État sauvage, en régime policier de terreur. Je repars de cette prison, le cœur léger. Et je me charge de transmettre ce message aux camerounais, message des otages et prisonniers politiques de Monsieur BIYA: " Ne pleurez pas pour nous. Restez mobilisés pour le combat final. Nous sommes encore plus forts aujourd'hui. Nos corps sont en prison, mais pas nos esprits. Quelque soit la longueur de la nuit, le jour finira par se lever."

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App