Marchés publics :Talba Malla suspend les entreprises jugées indelicates de la commande publique

Elles sont au total 334 concernees par cette mesure dont la duree est de deux ans. La liste officielle de ces prestataires a ete rendue publique mardi dernier à yaounde. CAMEROUN-Marchés publics : Ibrahim TALBA MALLA suspend plusieurs entreprises jugées indélicates de la commande publique Bien triste demeure encore le secteur des marchés publics au Cameroun, traversé par des lenteurs de toute sorte, qui diluent de beaucoup les ambitions de modernisme claironnées dans les discours officiels, mais qui fuient ardemment le terrain des réalisations concrètes. Partout dans le pays en effet, ce sont des chantiers soit en abandon, soit inachevés qui pullulent en lieu et place des projets attendus dans leur phase finale d’opérationnalisation. A ce jour, presqu’aucune infrastructure promise n’a encore atteint la pleine mesure de la maturation attendue. Cela même, malgré quelques actions fortes que le gouvernement dit prendre pour résoudre le problème, ainsi que cela s’observe chaque jour qui passe, à travers des suspensions administrées à quelques-unes des entreprises, jugées indélicates dans la réalisation de ces commandes publiques. Ainsi donc, il y a quelques jours à Yaoundé, l’actuel ministre des Marchés Publics, Ibrahim TALBA MALLA montait au traineau, en suspendant plus de 300 entreprises de la soumission à la commande publique, pour une durée de deux ans. Selon le gouvernement, ces sociétés sont coupables d’avoir abandonné les marchés qui leur étaient attribués au cours des exercices allant de 2014 à 2017. Actions des plus cosmétiques, similaires à celles prises par NGANOU DJOUMESSI il y a moins de trois ans, dont on avait pu témoigner du peu d’efficacité, dans un contexte où tous les acteurs s’accordent à pointer du doigt l’état qui ne respecterait pas ces engagements. Qu’est-ce que cette sortie de plus va-t-elle changer dans la pratique actuelle des exécutions des commandes publiques ? pas grand-chose au regard de ce qui se passe déjà sur le terrain. Car, on se souvient encore de ces 150 entreprises exclues définitivement en 2015, de la soumission aux commandes publiques, sans que cela n’ait un impact certain sur le terrain. Pourquoi penser alors que cette fois sera la bonne ? voilà toute la question à élucider pour les jours à venir.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App