Marche blanche: Un militant du MRC interpellé à Bertoua

La marche blanche et pacifique interdite par les autorités de la ville de Bertoua n’a pas eu de succès comme prévue mais le président d’implantation régional du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) a été arrêté hier 1er juin 2019 alors qu’il tentait de défier l’État de droit. Kamdem Pierre, âgé de 67 ans été interpellé par les forces de maintien de l’ordre,sous la houlette du Commissaire Divisionnaire,Aboukar qui est à la tête du Commissariat de sécurité publique de la ville de Bertoua. Il était environ 8hre 30 min, lorsqu’il a été interpellé et conduit au commissariat central. En effet, le président régional d’implantation du MRC à l’Est marchait tout seul dans les rues de ville de Bertoua dans le cadre de la marche blanche et pacifique. Nous suivi ses pas entre le carrefour, “Face à face” au quartier Bamvélé et le quartier Nkol-Bikon 2 ,non loin de la station service MRS. Interrogé sur les raisons de sa participation solitaire a cette marche pourtant interdite, il nous a confié qu’il marche pour demander la libération de leur leader: “Nous marchons pour demander la libération de Maurice Kamto et des prisonniers politiques et exigeons le retour de la paix dans les régions anglophones notamment à Buéa et à Bamenda”. Il faut rappeler qu’il n’était pas possible de parcourir 1km dans le chef-lieu de la région l’Est le 1er juin 2019 sans sans rencontrer un élément de la police et la gendarmerie nationale. Globalement, la marche blanche du MRC n’a pas pu se tenir à l’exception de Pierre Kamdem. “Les militants sont restés chez eux par peur de représailles”, a-t-on appris. Les autorités que nous avons rencontré n’ont pas souhaité s’exprimer sur la question tout en indiquant que force doit rester à la loi.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App