Lutte contre la corruption: la sensibilisation s’affiche à l’Extrême-Nord

Lancée à Bertoua en avril 2018 dernier, l’opération de pose des plaques anti-corruption sur les façades des bâtiments administratifs s’est déportée du côté de l’Extrême-Nord. L’objectif de cette action, tient à préciser le président de la Conac, est de réitérer la notion de la gratuité du service public, susciter une adhésion populaire à la lutte contre la corruption afin que le Cameroun atteigne une masse critique d’acteurs positifs prêts à dire « Non à la corruption ! », et valoriser l’année africaine de lutte contre la corruption instituée par l’Union africaine. Toutefois, s’il est vrai qu’au niveau national, la région de l’Extrême-Nord occupe une position honorable, selon la Conac, il n’en demeure pas moins pas qu’il faut accentuer la lutte pour anéantir complètement le fléau. Pour être plus efficace dans lutte, le gouverneur Midjiyawa Bakari a insisté sur le fait qu’il faille poser ces plaques anti-corruption, non seulement sur les bâtiments administratifs, mais aussi dans les chefferies, les églises et tous les lieux publics fréquentés par la population. D’après lui, le but est d’accentuer la sensibilisation à tous les niveaux des couches sociales car le mal est assez ancré dans la société.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App