Lettre de Mimi Mefo à tous ses soutiens

Chère famille, Je tiens à commencer cette note, en remerciant Dieu tout puissant de m'avoir libérée de la prison centrale de Douala à New Bell le samedi 10 novembre 2018. L'amour de Dieu pour ses enfants est toujours frais et croissant. À VOUS mes amis, vous avez démontré qu'un ami dans le besoin est un ami. Je resterai à jamais redevable des nombreux appels passés par l'intermédiaire de mes avocats et de ma mère, de vos visites, de vos dons et de vos prières. À VOUS, mes amis virtuels (plateformes de médias sociaux) Oui, nous ne nous sommes jamais rencontrés, mais vous avez traité mon cas avec une attention exceptionnelle. Vous avez changé les photos de vos profil, écrit des messages, contribué à ma défense, entre autres. Je me demande aujourd'hui, ce que j'ai vraiment fait, pour avoir mérité ces traitements spéciaux de votre part, que je qualifie aujourd'hui de "bons samaritains". Dieu vous bénisse. À VOUS mes collègues, je n'ai jamais vu une telle solidarité manifestée par les hommes et les femmes des médias au Cameroun. Les larmes ont coulé sur mes joues lorsque j'ai lu les articles que vous avez publiés dans vos journaux, des campagnes en ligne sur des sites Web, des reportages à la radio et à la télévision. Un merci spécial au SNJC, qui a porté l’affaire à un autre niveau en me fournissant également une équipe de défense. Je ne peux pas oublier les efforts infatigables déployés par la section et le bureau national de CAMASEJ Douala pour faire pression pour ma libération. À VOUS, Télévision Equinoxe et mes collègues immédiats, j’ai regardé une retransmission de la nouvelle qui m’a fait pleurer. Vous avez non seulement défendu mes intérêts, mais également la justice et la liberté de la presse. Vous avez tous passé des nuits blanches, de la part de mes chefs, M. Sèverin Tchounkeu, Theophile Biamou et de tous les membres du groupe de médias de La Nouvelles Expression; Que Dieu vous bénisse de rester avec moi jusqu'à cet instant. A vous ma famille, vous m'avez donné espoir, écouté et je veux dire aujourd'hui que je suis heureux d'être venue de notre merveilleuse famille. La famille est bien or. À VOUS, mon équipe de défense, vous avez fait preuve de résilience et de professionnalisme, même sans... Plus À VOUS, mon équipe de défense, vous avez fait preuve de résilience et de professionnalisme, même sans prendre un sou, vous m'avez défendu, vous m'avez soutenu et fourni toute l'assistance juridique nécessaire jusqu'à ma libération, l'affaire est peut-être toujours en cours, mais vous vous êtes bien battu. Je suis heureuse de ma libération, mais j’ai le sentiment que tous les journalistes emprisonnés aujourd’hui doivent être libérés. Leur place est sur le terrain, en train de collecter et diffuser des informations et non en prison. J'ai été un ardent défenseur de la liberté de la presse et cela n'a pas changé. Merci à vous tous, amis, collègues, avocats, famille, un immense merci aux Camerounais de chez nous et de la diaspora, à la presse nationale et internationale, aux ONG, organisations, associations, hommes politiques et bienfaiteurs. Le Dieu que nous servons est plus puissant. Qu'il nous bénisse tous. Grand merci à tous et toutes Mimi Mefo Takambou, rédactrice en chef pour le Service anglais chez EQUINOXE Television. Texte traduit de l'anglais au français par nous....

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App