Les responsables des collectivités territoriales décentranlisées formés à la maintenance

Ils sont réunis depuis ce lundi 3 décembre 2018 à Ngaoundéré. Le séminaire qui s’achève vendredi prochain vise à mieux outiller les collectivités territoriales décentralisées dans la gestion des équipements. L’image des bâtiments délabrés et sans entretiens sont monnaie courante dans nos villes et campagnes. Les collectivités territoriales décentralisées sont pourtant censées mieux entretenir ces bâtisses qui servent la communauté. Le séminaire de Ngaoundéré rentre dans le cadre de l’appui des bailleurs de fonds aux collectivités territoriales décentralisées en matière de maintenance des équipements et de leur entretien. ‘’On a financé un projet et quelques années après lorsqu’on passe, on se rend compte que l’équipement n’existe plus ou il est dans un état de délabrement et de dégradation avancée. C’est pour apporter des éléments visant à mieux entretenir ces bâtiments et autres ouvrages d’art que cette formation est organisée (ndlr)’’, souligne Tchienthieu Daniel, directeur des études et de la prospective locale au FEICOM. C’est fort de ce constat amer que le séminaire de Ngaoundéré se tient en vue de renforcer les capacités des exécutifs communaux à une meilleure appropriation des mesures de maintenance et d’entretien des équipements. La formation dans ce cadre bénéficie de l’appui du programme de formation aux métiers de la ville. ‘’Le dispositif de maintenance et du suivi n’est pas assuré. Il s’agit de permettre à ce que les investissements qui sont faits soient sécurisés afin d’éviter d’engager des nouvelles dépenses pour les mêmes causes’’, a indiqué Léonard Emmanuel Nick Bomba, coordonnateur national du programme de formation aux métiers de la ville. Le ministère de la décentralisation nouvellement crée devra s’investir à fonds dans le renforcement des capacités des maires et de leurs adjoints dans le cadre de la maintenance et de l’entretien des bâtiments relevant du pouvoir des CTD. ‘’Cette activité s’inscrit dans le sens du renforcement permanent des compétences des personnels des CTD en vue d’un meilleur exercice des pouvoirs qui leur sont transférés’’, relève Apala Mouafo Cyril, conseiller technique N°2 au ministère de la décentralisation et du développement local. Ce séminaire qui prendra fin le 7 décembre prochain permettrait de trouver une issue à ce qu’il conviendrait d’appeler le « mal des bâtiments publics » dans les villes et campagnes de la région de l’Adamaoua.

Social

  • Mobile App