Les populations de Mandjou construisent à main un pont de 30 m pour désenclaver leur localité

Les populations du quartier Mandjou 1, chef-lieu d’arrondissement éponyme et situé à moins de 10 km de la ville de Bertoua, ont construit un pont pour ouvrir un grand bassin de production agricole à la route centrale en attendant que les pouvoirs publics et ses partenaires au développement réagissent. C’est un bel exemple de développement participatif que l’on découvre dans la ville de Mandjou. Un pont sur près de 30 m de longueur, construit en matériaux provisoires sur la rivière Dja-Ndombè et qui relie le quartier Mandjou 1 au village Gbakombo, dans la commune de Bertoua 1er. “En effet, le besoin s’imposait avec accuité tant les difficultés d’accès à cette zone agricole étaient importants pour les riverains”, souligne Ernest Korondo. Le président du comité de gestion du pont indique que: “nous avons collecté les fonds auprès des volontaires. Nous avons sollicité l’expertise d’un habitant du quartier pour l’abattage du bois. Une fois, les matériaux réunis, nous avons convié toutes les forces en présence comme main d’œuvre afin de construire ce pont qui fait notre fierté actuellement”. Depuis le mois de mai 2017, les populations locales circulent sans difficultés pour atteindre leurs exploitations agricoles. “Grâce au dynamisme de nos populations, il est possible de transporter aisément nos productions agricoles pour écoulement dans les grands marchés”, se réjouit Mr Damina, Cadre communal communautaire.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps