Les chantiers de la coupe d'Afrique livrés. Le "poisson d'avril" de Rodrigue Tongue

Historique. Malgré la brise de ce 31 mars 2019, au quartier Olembé, une foule mue par un enthousiasme à couper au couteau reste massée sur la bas côté de la route. Le temps de deux tremolos, déboule un Prado ayant à son bord, Bernard Massoua 3, le ministre de la Jeunesse et des sports. Le patron des sports arrive en tête de fil, d'un impressionnant cortège, à ce quartier de la banlieue nord de la capitale, pour l'inauguration du grand stade Paul B. A l'esplanade du gigantesque complexe flambant neuf, entièrement couvert, l'acceuille le gouverneur de la province du Centre, Bernard Minili Elomo, flanqué du préfet du Mfoundi, A. Edgard Mebe et du Délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé, Emmanuel Basile. Sous la direction des ingénieurs de Kaugefard, maître d'oeuvre du complexe sportif d'Olembe, se deploie la mission officielle venue inaugurer le stade éponyme et symboliquement, l'ensemble des 6 stades du pays, les hôtels et chantiers routiers de la CHAN attribuée au Cameroun en 2014. Ces officiels sillonnent allègrement le site futuriste d'Olembe. Le joyau architectural est sujet de fierté nationale. Des vestiaires ultra modernes, une pelouse luxuriante et 45 000 places assises dans des gradins douillets aux couleurs vert, rouge, jaune nationales. A l'extérieur, des parkings d'une capacité de 5000 véhicules de tourisme, un centre commercial et des stades annexes. Après ce tour du propriétaire, la mission Massoua 3 est conviée dans un salon attenant à la salle de gym. Dans cette pièce, un mandataire du comité local d'organisation de la CHAN manquée de 2019 ( Cocan) que preside le Premier ministre, Charles Assalé propose une vidéo-projection. Celle-ci permet de découvrir les autres infrastructures déjà à point. Roumde Adja ( rénové ) Japoma ( sorti complètement de terre), Mfandena et Bépanda ( retoqués) et Bafoussam ( réhabilité). Mais aussi redécouvrir Limbé (livré depuis des lustres pour la CAN feminine). Dans la foulée, le ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat, Ferdinand Vieux Nègre assure que l'autoroute Yaoundé-Nsimalen et les voies d'accès à différents stades sont livrés à cette date du 31 mars 2019. Le Cameroun tient ainsi son pari. Malgré le glissement de date décidé par la CAHF, le pays a honoré ses engagements et démonte ainsi, le projet malsain, cousu de fil blanc, des ennemis de la République. Les chantiers sont livrés dans les délais annoncés et prescrits. Hourra ! Hourra! Oups ! Nous sommes le 1er avril... c'est le jour où tous les canulars sont permis. Joyeux Poisson d'Avril à tous! #Lequatrièmepouvoir

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App