Le PDG du Complexe Sud Agropastoral perd près de 30 hectares de cacaoyère lors d'un incendie

La cacaoyère partie en fumée, est située dans la localité de Bebambwe, à 23 km du centre urbain de kribi. Le puissant homme d’affaire camerounais, Jean Celestin Watat a vu sa cacaoyère réduite en cendres, dans l’après-midi du 15 mars 2019, après un feu de brousse qui a été provoqué de manière accidentelle. Alors qu'un employé d’une plantation voisine avait reçu l’ordre de son patron de brûler l’herbe sèche du champ, le feu s’est répandu et a très rapidement atteint la cacaoyère de monsieur Watat.Dans les colonnes du quotidien Mutations paru le 18 mars 2019, Paul Alain Ewambi, le responsable en charge de l’entretien et du suivi du verger raconte que, «Par la force du vent, une étincelle s’est retrouvée dans le champ de sieur Watat, ce qui a déclenché le brasier. Au départ nous avons essayé de circonscrire les flammes. Mais pendant qu’on le faisait, le vent a de nouveau emporté d’autres étincelles qui ont conduit le feu un peu partout dans la plantation». Tous les efforts fournis par l’auteur de l’incendie et sa patronne pour éteindre le feu seront vains. Ce n’est qu’après plusieurs heures qu'ils reussiront à éteindre le feu. Il aura raflé à son passage, plus de la moitié du verger.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App