Le MRC se désolisarise de toute initiative de collecte de fond entreprise en son nom

Dans un communiqué publié le 05 juin 2019 par Olivier Bibou Nissack porte-parole de Maurice Kamto, Le mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) informe l’opinion qu’il n’a jamais autorisé des levées de fonds et autres collectes faites par des canaux et campagnes parallèles au Cameroun, encore moins à l’étranger. Le MRC ne prétend pas par cette annonce vouloir décourager les initiatives privées, entreprises dans le but de soutenir la «résistance nationale pacifique». Il aimerait simplement que « les promoteurs de telles initiatives assument de le faire en leur nom propre, afin d’en assumer pleinement les conséquences le cas échéant». Tout en insistant sur le fait que ni Maurice Kamto, encore moins le MRC, n’a accordé de mandat tacites ou explicites à l’endroit de qui que ce soit, pour procéder à des collectes informelles pour leur compte ou celui de la résistance nationale pacifique, Bibou Nissack rappelle que «les instances du Mrc dédiées à ces questions son dûment identifiées, de même que leurs démembrements nationaux et internationaux» Depuis le début des manifestations pacifiques organisées par le MRC contre le régime de Paul Biya, de nombreux militants et sympathisants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) ont pris l’initiative d’organiser des quêtes pour soutenir l’action du parti. L’initiative la plus récente est celle de l’universitaire Patrice Nganang. L’homme qui voue une haine viscérale à Paul Biya et à son régime, a initié au sein de la communauté Bamiléké résidant aux Etats-Unis, une tontine pour venir en aide aux militants et sympathisants du MRC arrêtés le 1er juin 2019, dans le Cadre des marches blanches organisées par la formation politique de Maurice Kamto.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App