Le gouvernement veut réhabiliter deux tronçons de son chemin de fer

Il s’agit des tronçons Belabo-Ngaoundéré et Douala-Yaoundé. Les travaux à effectuer sur les tronçons de Belabo-Ngaoundéré et Douala-Yaoundé ont été au cœur de la 30e session du comité des infrastructures ferroviaires, qui s’est tenue le 17 mai 2019. Le Comité des infrastructures ferroviaires (Comifer) qui a à sa tête le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe, a laissé entendre que les travaux concernant ces tronçons vont démarrer bientôt. Les projets de rénovation de ces deux lignes sont soutenus à la fois par la Banque mondiale et la Banque européenne d’investissement. Le coût d’investissement des travaux est estimé à 400 millions d’euros soit environ 300 milliards de F. Cependant, il faut dire que la réhabilitation de ces voies ferrées de près de 600 kilomètres prendra un certain nombre d’années. «Il faut à peu près trois ans pour que la totalité des travaux soit effectuée. Avec une perspective qu’en 2025, nous devons avoir un chemin de fer quasiment neuf», a déclaré Pascal Miny, le Directeur général de Camrail. Le Comifer a également parlé de l’occupation des emprises ferroviaires, l’acquisition de nouveaux matériels roulants. D’après le directeur des travaux ferroviaires et routiers au Ministère des Transports, Claude Ntone Misse, la sensibilisation des populations en rapport avec l’occupation des emprises ferroviaires est nécessaire. «C’est une situation préoccupante. Il est question de continuer les campagnes de sensibilisation en vue d’obtenir des comportements plus responsables», espère-t-il.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App