Le gouvernement dément les allégations de suspension de vols à l'aéroport de Yaoundé -nsimalen

Dans un communiqué radio-presse publié le lundi 12 novembre 2018, le Ministre des transports apporte un démenti sur l’information qui circule sur les réseaux annonçant que les compagnies occidentales ne devaient desservir l’aéroport internationale de Yaoundé-Nsimalen du fait d’absence de sureté de cette plate-forme. Suite à l'information indiquant que des compagnies aériennes occidentales projettent de ne plus desservir l'aéroport de Yaoundé-Nsimalen, le Ministre des transports précise qu'au terme de l'audit 2018 de l’OACI, ledit aéroport a un niveau de sûreté supérieur à la moyenne. L’aéroport a un niveau de sureté évalué à 70,96%, supérieur à la moyenne mondiale qui est de 65%, selon le communiqué. Bien plus, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe a rencontré ce 12 novembre 2018, les responsables des compagnies aériennes à l’instar d’Air France, et de Brussels Airlines. Ces compagnies sont satisfaites et ont tenu à féliciter le gouvernement pour les avancées observées en matière de mise en œuvre des standards de la sureté de l’aviation civile. « Conformément au programme national de sureté de l’aviation, promulgué par le Président de la République S.E Paul Biya, le Cameroun est résolument engagé à mettre en œuvre le plan de modernisation des infrastructures aéroportuaires. Toute chose qui se fera en étroite collaboration avec les compagnies de transport. Un comité ad-hoc de suivi veillera à l’implémentation en synergie des mesures visant à atteindre un niveau optimal de sécurité, à travers la mise en place d’un guichet unique d’inspection-filtrage », a indiqué le ministre des transports à ses hôtes.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App