Le gouvernement camerounais signe un contrat visant à relancer la campost

La ministre camerounaise des Postes et Télécoms, ainsi que ses homologues des Finances et de l’Economie, viennent de signer un contrat-plan en faveur de la Cameroon Postal Services (Campost), afin de relancer cette entreprise publique qui fait face à d’énormes difficultés financières depuis des années, apprend-on de sources autorisées. Le document dont le contenu sera dévoilé dans les prochains jours, selon nos sources, devrait permettre de résoudre, de manière globale, les problèmes auxquels fait face l’entreprise postale publique, dont les employés ont de nouveau annoncé une grève illimitée à compter de ce 26 novembre 2018. Concrètement, ce contrat prévoit la restructuration organisationnelle, opérationnelle et technique de la Campost, dans l’optique de la mise en place d’une gouvernance saine et compétitive ; la maitrise des charges d’exploitation, afin de les aligner sur les revenus ; l’amélioration de la performance de la Campost ; l’apurement de la dette des clients du Centre des chèques postaux et de la défunte Caisse d’épargne postale ; le renforcement des fonds propres de l’entreprise ; ou encore la formation et le renforcement des compétences commerciales et techniques du personnel, etc. A terme, l’implémentation de ce contrat-plan devrait aboutir, révèlent des sources proches du dossier, à l’augmentation des ressources financières de la Campost ; à l’amélioration de la qualité de service et des produits ; à la rationalisation des effectifs, avec en ligne de mire la maitrise de la masse salariale ; à l’augmentation des parts de marché et du chiffre d’affaires de cette entreprise publique, qui fait face à une rude concurrence sur le marché local.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App