Le Cardinal Tumi dans " Entretien avec..." revient sur la Conférence générale anglophone.

" La dernière fois que j'ai rencontré Paul Biya c'était il y a 20 ans " " Il ( Paul Biya, ) n'a pas répondu à mes demandes d'audience " " L'Etat n'a pas dit non à notre rencontre, il n'a pas dit oui non plus " " Tous les participants ( à la conférence, ) ne sont pas pour la sécession, la majorité ne veulent pas la sécession " " Cette affaire d'ambazonia était là depuis. Personne n'a pris ça au sérieux. C'est la jeunesse maintenant qui a relancé " " Le problème anglophone est un problème qui touche toute la nation " " Nous sommes en contact avec des sécessionnistes (...) Il peuvent participer ( à la conférence, ) par téléphone pour dire ce qu'ils veulent "

Social

  • Mobile App