Le Cameroun lance sa première obligation à impact sur le développement pour sauver des nouveau-nés

Avec le concours des partenaires financiers tels que Grands Défis Canada, le Mécanisme de financement mondial (GFF) et Nutrition International, puis le soutien de la Banque mondiale, la Fondation Kangourou Cameroun, Social Finance et le MaRS Centre for impact Investing, le gouvernement camerounais a lancé, depuis février 2019, « la toute 1ère obligation à impact sur le développement (OID) en son genre […], pour sauver des nouveau-nés », apprend-on, dans une note officielle publiée le 5 avril 2019 par le Mécanisme de financement mondial. Technique de financement innovante, basée exclusivement sur la qualité des résultats obtenus, l’OID permet aux Etats, selon les experts de la question, de « pallier certains manques en matière de financement et d’améliorer l’optimisation des fonds pour le développement international, tout en augmentant l’efficacité et l’efficience des programmes ». Celle que vient de lancer le Cameroun, apprend-on, va permettre d’améliorer l’accès à la « méthode mère kangourou (MMK) » dans 10 hôpitaux des régions du Centre, du Littoral, du Sud-Ouest, du Nord et de l’Adamaoua, de manière à améliorer les conditions de vie de plus de 2200 nouveau-nés, d’ici l’année 2021.

Social

  • Mobile App