Le Cameroun expérimente le béton compacté à rouleau (BCR), matériau trois fois moins cher

A Bafoussam, la capitale régionale de l’Ouest, la société du BTP Razel, expérimente actuellement l’utilisation du béton compacté à rouleau (BCR), pour la construction des routes dans le cadre du programme «Capitales régionales», financé par les fonds C2D (Contrat désendettement développement) du gouvernement français. Selon les informations publiées par le quotidien gouvernemental, ce matériau permet de donner à la route une durée minimale de 30 ans, contre 15 ans pour les routes jusqu’ici construites à base du «béton bitumineux» (BB), cette dernière durée étant par ailleurs conditionnée par un entretien tous les 3 à 5 ans. Le BCR, matériau utilisé au Canada depuis 60 ans, et qui permet d’avoir des «chaussées trois fois moins chers», selon un expert interrogé par le journal à capitaux publics, sera également mis à contribution dans la réalisation des travaux du programme «Capitales régionales» dans les villes de Bertoua et de Garoua.

Social

  • Mobile App