La SONARA n'était pas assurée. Sa réhabilitation est compromise

C’est une catastrophe synonyme de l’incompétence de tout un gouvernement. Selon nos sources, la SONARA n’était pas assurée lorsqu’elle a brûlé. Ce qui veut dire que l’Etat va devoir déverser les centaines de milliards nécessaires pour sa reconstruction. Une reconstitution estimée par des experts à près de 1000 milliards. Nous avons appris que depuis trois ans le contrat d’assurances se partageait entre Activa et Nsia. Activa étant le chef de file avec 60% des parts d’assurances. Or la Sonara n’a jamais pu payer la prime dans le temps. Cette année elle n’avait pas réglée et la catastrophe est survenue sans qu’elle ne soit assurée. Aux lendemains de l’incendie, la Sonara va virer l’argent de la prime d’assurance 05 jours après l’incendie. Donc les délais dépassés. Une situation catastrophique. Compte tenu de la situation, L’Etat pousse les assureurs à antidater le paiement afin que la société puisse être couverte. Les assureurs refusent en disant que le code CIMA l’interdit. Ce nouveau scandale est actuellement dissimulé par l’Etat car cela risque d’empêcher la réhabilitation de la SONARA. La situation se complique.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App