La place des fêtes de Bertoua transformée en dépotoirs de préservatifs usés

Tous les matins, les passants découvrent les préservatifs après usage. Le constat est similaire devant les entrées principales des services publics qui jonchent le boulevard Paul Biya de Bertoua. Au banc des accusés de ces actes sataniques et odieux, les pratiquants des activités physiques et sportives en nocturne. En cette période de l’année, les jeunes scolaires chaque fin d’après-midi envahissent la place des fêtes et le long des rues, du carrefour, “Face à face” jusqu’au carrefour de la Station régionale Crtv Est. Candidats aux différents examens certificatifs de l’année scolaire en cours, ils disent que cet endroit est le lieu idéal pour préparer les épreuves physiques et sportives. Mais d’après certains responsables des services publics installés sur cet axe, ces jeunes ne font pas seulement du sport. “C’est endroit propice pour des rencontres amoureuses. Très souvent,nous retrouvons des préservatifs à l’entrée principale de la délégation régionale de l’éducation de base”, témoigne un enseignant sous anonymat. D’autres sources renseignent que la place des fêtes est non seulement l’asile préféré des fous mais, c’est l’auberge de ces personnes sans foi, ni loi. Au de-là des élèves de la ville de Bertoua, on se rend compte que, les adeptes de la pratique du sport et des activités physiques sur le boulevard Paul Biya se recrutent également parmis les adultes. Certains viennent effectivement pour se dégraisser mais d’autres et pour la plupart sont des monstres et chasseurs de la chaire fraîche.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps