La justice a rejeté jeudi en appel la demande de libération du leader séparatiste Ayuk Tabe

"La Cour d’appel a rejeté notre demande”, a indiqué Me Christopher Ndong, soulignant que les avocats des prévenus allaient “former un pourvoi en cassation dès aujourd’hui ou au plus tard demain”. Président autoproclamé de l’Ambazonie, nom de l’Etat indépendant que les séparatistes veulent créer au Cameroun anglophone, M. Ayuk Tabe et 46 autres militants anglophones avaient été arrêtés au Nigeria puis extradés fin janvier au Cameroun. Trois avocats avaient déposé début octobre une demande de “libération immédiate” pour dix d’entre eux, dont M. Ayuk Tabe. Elle avait déjà été rejetée en première instance. M. Ayuk Tabe et la plupart des autres militants anglophones arrêtés au Nigeria constituaient la branche politique du mouvement séparatiste camerounais, prônant la négociation avec Yaoundé pour arriver à leurs fins.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App