la Guinée équatoriale exige des visas aux Camerounais malgré la libre-circulation dans la Cemac

La carte d’identité et le passeport Cemac sont pourtant acceptés pour traverser la frontière Cameroun/Guinée équatoriale, du côté camerounais. Tous les six Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) ont signé en 2017 la circulaire qui matérialise la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace Cemac. Dans ce sens, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad ont souscrit à l’ouverture totale des frontières sur l’ensemble du territoire communautaire. L’ouverture totale des frontières validée par tous les Etats membres de la Cemac prescrit que tous les détenteurs d’une pièce sécurisée (passeport ou carte nationale d’identité) en cours de validité, ne sont plus soumis à l’obligation de visa d’entrée dans un pays de la Cemac. Idem pour ce qui est de l’autorisation de sortie pour tout séjour ne dépassant pas trois mois, soit 90 jours dans l’un des six pays de la sous-région. Mais contrairement à ce que peuvent croire certains, la réalité est toute autre pour ce qui concerne particulièrement la Guinée équatoriale, deux années plus tard.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App