La consommation des boissons traditionnelles explose

Alors que la société anonyme des brasseries du Cameroun (SABC) revendique à elle seule 4 655 000 hectolitres de bière consommés en 2018, aucun chiffre n’est disponible sur la consommation des boissons traditionnelles qui pourtant, se généralise. Il est difficile de faire un pas à Yaoundé, la capitale Camerounaise sans tomber sur un point de vente de boisson locale. Qu’il s’agisse du célèbre “Matango” ou vin de palme blanc, de l’Odontol ou encore du “Bili-bili” (boisson locale obtenue à base de mil et de maïs). C’est dire que la consommation d’alcool traditionnelle se généralise dans la société Camerounaise avec son lot de maladies. Ces boissons traditionnelles sont consommées dans des conditions parfois peu hygiéniques par toutes les couches de la société. Des personnes adultes ou d’âge très avancé aux jeunes élèves (en uniforme ou non) et parfois non loin de leurs établissements sous le regard impuissant de leurs enseignants et des autorités.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App