La Commission des marchés financiers a été absorbée par la Cosumaf, ce mois de février 2019

C’est encore de façon discrète que l’on apprend, ce mois de février 2019, que la Commission des marchés financiers (CMF) du Cameroun a physiquement fusionné avec le gendarme sous-régional, la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf) dont le siège est à Libreville, au Gabon. Le délai initial était le 30 novembre 2018, conformément à la décision prise le 31 octobre 2017 par les chefs d'Etat de la Cemac concernant l'unification des marchés financiers d'Afrique centrale. Le Tchadien Nagoum Yamassoum (photo), nommé lors de cette même conférence des chefs d'Etat de Ndjamena, le 31 octobre 2017, va présider la Cosumaf new-look pour une période de cinq ans, au détriment du Camerounais Jean Claude Ngbwa. Ce dernier, lui, avait été nommé à la tête de la CMF nationale par décret présidentiel, il y a trois ans. M. Ngbwa n’a donc pas pu achever son mandat initial de cinq ans en terre camerounaise.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps