La BEAC de nouveau accusée de favoritisme

La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a récemment attribué le contrat de conception de la maquette du nouvel immeuble devant abriter la direction nationale du Cameroun, à Yaoundé, à un consortium franco-français formé par les sociétés Ataub (Atelier d’architecture et d’urbanisme de la Bretèque) et Bati Concept. Suite à cette attribution, l’un des groupements en compétition pour ce contrat, le cabinet d’architectes JP Vigueur et associés en l’occurrence, qui s’est allié à Josket et Fatsons pour tenter de décrocher ce contrat, a saisi la BEAC par écrit, pour dire sa «stupéfaction» sur le choix fait par la Banque centrale des Etats de la CEMAC. «Lors de l’ouverture des offres financières, notre groupement a eu la note technique de 95,5/100, tandis que le suivant, Ataub/Bati Concept, vient avec la note technique de 86,1/100. A l’issue de cette ouverture des offres financières, notre groupement a présenté une offre de deux milliards sept cent vingt millions de francs Cfa (2 720 000 000 FCfa), y compris la mission OPC (Ordonnancement Pilotage et Contrôle), alors que celle du groupement Ataub-Bati Concept s’élève à deux milliards huit cent millions de francs Cfa (2 800 000 000 FCfa), sans la mission OPC. Ce qui veut dire qu’en ajoutant les coûts de l’OPC, Ataub-Bati Concept va se retrouver avec une offre encore très cher.», écrit le cabinet JP Vigueur et associés.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App