La BEAC annonce une nouvelle hausse de taux directeur

La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) a annoncé, au terme du troisième comité de politique monétaire du 31 octobre, que le taux d’intérêt des appels d’offres passe désormais de 2,95 à 3,5%. Cette mesure intervient quelques mois après une première hausse de 50 points de base intervenue le 22 mars 2017. Selon la BEAC, elle vise à renforcer la remontée en cours du volume des réserves de change de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), et ponctionner ainsi de la liquidité. La région en avait, en effet, perdu pour un total de 10,6 milliards de dollars entre 2014 et 2016. A noter que la banque centrale table, par ailleurs, sur une amélioration de la croissance économique au sein dans la région qui regroupe le Gabon, le Tchad, le Cameroun, la Guinée équatoriale, la Centrafrique et le Congo, avec une prévision de taux de croissance de 1,7 %, contre 0,2 % en 2017. Une hausse due, en partie, à l’augmentation des cours et de la production du pétrole.

Social

  • Mobile App