l'UE s'inquiète de l'émergence des messages de haine dans certains médias camerounais

Dans une déclaration de la haute représentante de l'Union européenne ( UE), Federica Mogherini, au nom de l'UE, s'inquiète de la détérioration de la situation politique et sécuritaire au Cameroun Federica Mogherini qui condamne dans un premier temps " l'arrestation et la détention prolongée de plusieurs dirigeants d'un parti de l'opposition, dont son leader Maurice Kamto, et d'un nombre important de manifestants et de sympathisants", se dit également inquiète de la montée du discours de la haine dans certains médias. " L'émergence de discours de haine basés sur l'appartenance ethnique, tenus par certains médias et acteurs politiques, dont récemment un membre du gouvernement, est un facteur additionnel d'inquiétude." Déclare l'Union européenne. Elle estime également que, " La réponse aux défis importants auxquels le pays est confronté ne pourra que passer par un dialogue politique inclusif et dans un contexte de respect des libertés fondamentales et l'Etat de droit."

Social

  • Mobile App