L'exécution du BIP enregistre une chute importante

À 76% de taux d’exécution, le Budget d’investissement public (BIP) de l’État enregistre une autre chute importante. Une baisse de plus de 20% par rapport à 2017. La deuxième session du comité national de suivi de l’exécution physico-financière du BIP 2018 s’est tenue le vendredi 15 février à Yaoundé. Une réunion au cours de laquelle les membres de ce comité ont pu constater la faible exécution du BIP. Qui au cours de l’exercice budgétaire 2018 s’élève à 76%. « Un faible taux d’exécution » a déploré Rosette Moutymbo Ayayi, député présidente de la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale et membre de ce comité. En effet, à 76%, de taux d’exécution physique, le BIP 2018 est de plus de 20% plus bas que celui de 2017. Cette année-là, le BIP s’était établi à 91%. Une légère baisse par rapport à 2016 où l’on avait enregistré une exécution de 95%. Dans le détail, le BIP 2018 enregistre : 93% de taux d’engagement, 89% de taux de liquidation ; et 89% de taux d’ordonnancement.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App