L'évêque de mamfé indexe l'armée dans l'assassinat d'un prêtre au Sud-ouest

Sur les circonstances de la mort du Prêtre, « un témoin oculaire a déclaré qu’il avait été tué par des soldats du gouvernement qui tiraient au hasard depuis leur véhicule. Un certain M Johnson Ndip Nchot a également été abattu devant sa maison, à quelques mètres de l’église », indique Mgr Andrew Nkea dans son communiqué. Celui-ci témoigne s’être rendu sur les lieux du drame le lendemain et y avoir compté vingt-deux trous de balle dans les murs de l’église, « tirés à l’heure où le prêtre, le catéchiste et de nombreux chrétiens organisaient diverses activités dans le cadre de la mission ». Cosmos Oboto Ondari, était le vicaire de la paroisse St Martin de Tours Parish à Kembong. Avec les violences dans cette partie du pays, il s'est réfugié avec son curé à Mamfé. Et n'est retourné qu'en avril 2018 pour réconforter les populations ébranlées par la crise socio-politique. « En décembre 2017, alors que la situation en matière de sécurité à Kembong était très tendue, Ondari et son curé se sont déplacés de Kembong à Mamfe. Le village de plus de 5 000 personnes a été presque abandonné et de nombreuses maisons ont été incendiées. En avril 2018, afin de donner de l’espoir à une population désespérée, dont beaucoup vivaient dans la brousse et dans des conditions épouvantables, Ondari et son curé ont courageusement choisi de rentrer à Kembong pour encourager le retour de la population. Certaines des personnes avec qui ils ont fui jusqu’à Mamfé sont rentrées », se rappelle l’évèque de Mamfe, Mgr Andrew Nkea, dans son communiqué.

Social

  • Mobile App