Kyé-ossi :les commerçants remercient Paul Biya pour la réouverture de la frontière

Un grand rassemblement des commerçants exerçant dans la zone aux trois frontières a été organisé à Kyé-Ossi le 13 février dernier aux fin de remercier le Chef de l’Etat, Paul Biya. Une reconnaissance pour les démarches engagées dans le rétablissement des affaires dans cette ville frontalière. C’était en présence du Préfet de la Vallée du Ntem.Les commerçants de Kyé-Ossi ont toutes les raisons de manifester leur joie. Depuis trois ans pratiquement, leurs activités tournent au ralenti ou sont simplement en hibernation à cause de la fermeture de la frontière avec la Guinée Equatoriale. Pourtant deux semaines après la réouverture de la chaîne, leurs chiffres d’affaires sont en nette augmentation. Le flux des activités est à son pic le plus élevé. Des bons points à mettre à l’actif des autorités camerounaises en tête desquelles se trouve être le Président de la République, Son Excellence Paul Biya. Dans ce cas de figure, comment ne pas être reconnaissant envers ce travailleur infatigable ? Pour le président du collectif des commerçants et Bayam-sallam, “Kyé-Ossi est une ville pleine de bénédictions. Le Président de la République a tout fait pour rétablir l’ordre des choses. Nous manquons de mots pour remercier le Chef de l’État. En fait, les commerçants de Kyé-Ossi ne sont ni aveugles ni sourds, la ville de Kyé-Ossi compte aujourd’hui six mille comptoirs dont six mille emplois directs grâce à cette frontière rouverte”.A Kyé-Ossi ce 13 février, le temps a pratiquement suspendu son envol. Boutiques et autres commerces fermés les commerçants comme un seul homme ont exprimé leur gratitude à Paul Biya à travers une motion et une marche de soutien dans les artères de la ville aux trois frontières. Ils ont dit non à la corruption à la chaîne, non au tribalisme, non au sécessionnisme, oui à un Cameroun uni et indivisible. Encouragés par le deuxième adjoint au Maire de la ville, ils ont fait la promesse de mener une lutte sans merci à tous les maux susceptibles d’entraver le vivre ensemble. Selon Jean Marie Zue Zue, deuxième adjoint au Maire de Kyé-Ossi, “comme vous pouvez le constater c’est un motif de joie parce que Kyé-Ossi est une ville essentiellement commerciale. La fermeture de la frontière avait vraiment paralysée la ville et maintenant tout est relancé grâce au Président de la République donc on ne peut pas rester insensible à cette marque d’attention”. Leur démarche citoyenne a rencontré l’adhésion de l’autorité administrative qui les a garantis des mesures pour assurer la paix et la sécurité à la frontière. Pour Kheton Anderson Khongue préfet de la Vallée du Ntem. “Nous avons sensibilisés tous les acteurs pour démonter les goulots d’étranglement qui empêchent la libre circulation des personnes et des biens. Nous les avons sensibilisés à lutter contre le petit banditisme et de rendre le marché propre et plus propice vous savez que le marché c’est la vitrine de cette ville”.A travers la diplomatie de proximité menée avec doigté par le Président de la République la circulation des personnes et des biens est palpable à Kyé-Ossi. La ville aux trois frontières paralysée hier reprend fière allure et redevient progressivement le centre névralgique des affaires dans la zone Cemac.

Social

  • Mobile App