Kumba :un affrontement entre populations et sécessionnistes évité de peu

Initiée ce Samedi 16 février par le préfet de la MEME, une marche pour la paix avait pour but de donner confiance aux populations après le drame de l’incendie de l’hôpital.Un groupuscule au départ qui s’est élargi au cours de la marche sur les artères de la ville. Combien étaient-ils ? Difficile d’évaluer un groupe qui allait en grossissant. Sur les pancartes on pouvait lire « we need peace » nous voulons la paix. « Enough is enough » trop c’est trop. « Bring back our children to school » ramenez nos enfants à l’école. Ou encore « stop kidnapping and killing » arrêtez de tuer et de kidnapper. « Borning hospital is humanitarian crime » bruler un hôpital est un crime humanitaire. Des messages qui sans nul doute allaient à l’attention de ceux là même qui depuis deux ans ont pris les régions du nord-ouest et du sud-ouest en otage Kumba est descendu dans la rue pour dire non à toutes les exactions dont elle fait l’objet. Et puis, au niveau de « Kumba Main Gate Market », les « amba boys » étaient là en embuscade. On a frôlé les affrontements devant les forces de maintien de l’ordre.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App