Journée du 8 mars : Ces femmes qui combattent pour un Cameroun meilleur

Elles sont femmes politiques, avocates, activistes ou encore militantes. Elles se battent au quotidien pour la démocratie et la promotion des libertés. A l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, le quotidien Le Jour dans son édition du 8 mars 2019, met en lumière huit femmes engagées pour la démocratie et la promotion des libertés au Cameroun. Parmi elles, Me Michelle Ndoki présentée comme «une amazone de la renaissance». L’avocate, militante des droits de l’homme, a «ajouté une touche féminine à un combat ou n’ont émergé, jusqu’ici, que des figures masculines», relève le journal. Sur le plan politique, Michelle Ndoki née en 1972 a milité au Cameroon people party dès 2014. Pendant les deux années qui suivent, elle est engagée auprès de l’organisation Freedom Generation avant de rejoindre le MRC en décembre 2016. S’il y’a une femme politique qui ne recule devant aucun obstacle, c’est bien l’ex-candidate à l’élection présidentielle de 2011, Edith Kahbang Walla, soutient le journal.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps