Joshua Osih annonce la création d'un comité pour la libération de tout les prisonniers politiques

Le candidat malheureux à la présidentielle de 2018 exhorte les Camerounais à se mobiliser pour trouver des solutions à la crise anglophone. Ça faisait un moment que Joshua Osih ne s’était pas exprimé sur les sujets de l’actualité au Cameroun. Le premier vice-président du Social Democratic Front (SDF) a eu l’occasion de se rattraper à l’émission dominicale La Vérité en Face, diffusée sur Equinoxe télévision le 17 février 2019. De la crise anglophone à l’incarcération des militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), le député à l’Assemblée Nationale s’est montré, comme à son habitude, très critique vis-à-vis du pouvoir de Yaoundé. «Nous ne pouvons pas nous permettre de vivre dans un pays en guerre et de faire comme si d’autres problèmes étaient plus importants; comme si la CAN était importante; comme si l’économie était importante. Le problème que nous devons résoudre, c’est le problème de la guerre civile (dans les régions anglophones), et tant que nous sommes en guerre civile, nous ne serons pas en paix avec nous-mêmes», a martelé l’honorable Osih.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App