Interdiction de la vente des couches jetables au Cameroun.

Le Cameroun en guerre contre les couches jetables. Se basant sur l’alerte donnée par l’Agence de la norme et de qualité (ANOR), le ministère du Commerce n’a pas eu d’autres solutions que d’en interdire l’usage. Pas seulement à Yaoundé, mais sur toute l‘étendue du territoire national. En effet, le 31 janvier dernier, le directeur général de l’ANOR, Charles Booto indiquait que « les couches jetables pour bébé en provenance de France représentent un risque pour la santé des bébés ». Or, tout avait commencé une semaine plus tôt en France. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) venait de publier son rapport sur des risques imputables aux substances chimiques présentes dans les couches jetables. Certes, il n’existe « aucune donnée épidémiologique permettant de mettre en évidence une association entre des effets sanitaires et le port de couches ». Mais, selon Gérard Lasfargues, directeur général délégué de l’ANSES, « on ne peut pas exclure un risque (…) puisqu’on observe un dépassement des seuils sanitaires pour un certain nombre de substances ». Parmi ces substances, les dioxines, les furanes, les polycycliques.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App