Infrastructures : Ces grands projets annoncés qui n'ont toujours pas vu le jour

Des projets tels que le Tramway à Douala et à Yaoundé, lignes de chemin de fer Edea-Kribi et Douala-Limbe ou encore le port cimentier de Limbé annoncés pour être réalisés grâce aux partenariats publics privés n’ont pas vu le jour, six ans après. En juin 2013, le gouvernement annonce, en grande pompe, la réalisation, sous financement public-privé, de «six grands projets d’avenir» dans le domaine des transports: un tramway à Douala et à Yaoundé, des lignes de chemin de fer Edea-Kribi et Douala-Limbe, un port cimentier à Limbe et un terminal polyvalent au port de Kribi. «Mais près de six ans plus tard, à l’exception du terminal polyvalent réalisé grâce à un endettement, aucun de ces projets n’a vu le jour. De même, la quinzaine de projets à réaliser en Partenariats Publics-Privés (PPP) rendus publics en février 2014 par le ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT), cherchent toujours preneurs», rapporte l’hebdomadaire Intégration dans son édition du lundi 1er avril 2019. Pour comprendre cet échec, «il faut savoir que le succès d’un projet réalisé en PPP repose sur sa rentabilité. En effet, selon ce modèle, l’investisseur privé qui finance une infrastructure se rémunère par son exploitation avant de la rétrocéder à l’État. Il s’agit donc d’une prise de risque pour le partenaire privé. Pour se lancer, il a de ce fait besoin d’être convaincu de la viabilité financière du projet. Pour cela, des études fiables et détaillées sont indispensables», affirme le journal.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App