Frontière avec le Nigeria: Le processus de démarcation avance

Le sujet était au centre d’une rencontre entre le Premier ministre, Joseph Dion Ngute et le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU et chef de Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas le 13 mars. La frontière à démarquer entre le Cameroun et le Nigeria est longue de 2100 KM. Après les Accords de Greentree signés en 2006 aux États-Unis, les deux pays se sont engagés à mener le processus de démarcation à son terme. Malgré cette bonne volonté, sur le terrain, certains facteurs freinent l’avancement des travaux. «Le travail avance bien malgré quelques difficultés géographiques et sécuritaires. Mais tout va pour le mieux et nous espérons boucler ce dossier bientôt», a déclaré le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU et chef de Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas au cours d’une rencontre avec le Premier ministre, Joseph Dion Ngute ce 13 mars à l’Immeuble Etoile. L’émissaire du secrétaire général de l’ONU a également salué «la bonne disposition des présidents nigérians Muhammadu Buhari et camerounais Paul Biya à œuvrer dans le sens d’une évolution rapide pour la fin desdits travaux».

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App