Faute de rentabilité, Nestlé met un terme à la production du Nescafé à base de café camerounais

Selon nos sources, la rentabilité n’a pas été au rendez-vous, suite à la décision des dirigeants de Nestlé Cameroun de s’approprier la matière première locale, pour la production du Nescafé conditionné dans des sachets de 2 grammes. En effet, explique-t-on chez Nestlé Cameroun, après l’achat du café au Cameroun, les cargaisons étaient exportées vers l’usine du géant de l’agroalimentaire en Côte d’Ivoire, où elles subissaient une première transformation. Le produit semi-fini était alors retourné au Cameroun, où il était soumis à une 2ème transformation avant d’être conditionné et commercialisé. Ces va-et-vient du café entre le Cameroun et la Côte d’Ivoire étant assortis du paiement de droits de douane, bien que réduits grâce au «schéma de perfectionnement passif», prévu par le code des douanes camerounais, n’ont cependant pas permis au Nescafé «made in Cameroon» d’être compétitif sur le marché local, mettant ainsi un terme au rêve de nombreux caféiculteurs locaux de pouvoir bénéficier d’un partenariat avec Nestlé Cameroun.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App