[Faits divers] Yaoundé : Trois enfants surpris dans leur sommeil par un incendie

Aucune des victimes n’a survécu à la fureur des flammes. Elles avaient allumé la bougie avant de se rendre au lit. Terrible découverte hier au domicile de la famille Lemogo au quartier Ahala à Yaoundé. Les trois enfants qui résidaient dans cette habitation ont été retrouvés mort, vraisemblablement intoxiqué. Il s’agit de Priscille 15 ans, Estelle 12 ans et Prince 8 ans. Ils ont trouvé la mort suite à un incendie provoqué par une bougie. La tragédie s’est produite dans la nuit du 24 au 25 janvier 2020 au domicile familial. Privée d’électricité La famille Lemogo était privée d’électricité depuis près de 3 mois. Pour y remédier, elle fait généralement recours à des moyens rudimentaires. A l’instar de tous les habitants du quartier. Ainsi, dans la nuit du 24 au 25 janvier, les enfants ont allumé la bougie avant de se rendre au lit. En l’absence de leurs parents, apprend-on. D’après les témoignages du voisinage, c’est à partir de 21 heures qu’un grand feu s’est manifesté dans les rues ténébreuses du secteur dit Marie-Martine au quartier Ahala. « Nous nous sommes couché aux environs de 20h30 en allumant une bougie mes frères et moi. Je dormais à l’étage de notre lit avec ma jumelle Priscille. Ma petite sœur et mon frère Prince dormaient en bas. J’ai pu les réveiller au moment où a commencé le feu. Mais les flammes devenant de plus en plus vives, j’ai sauté de mon lit pour appeler à l’aide ». Raconte l’une des rescapées. L’impuissance des riverains Le déploiement des riverains sur les lieux de la catastrophe n’a pas permis d’éviter le pire. C’est plusieurs heures après le drame que les sapeurs-pompiers sont arrivés sur les lieux de l’incendie. Ils ont cependant pu constater les faits avec le concours des éléments de la Brigade d’Efoulan. En août dernier, un gardien de nuit trouvait la mort au cours d’un incendie survenu dans un magasin de moto. Visiblement emporté parle sommeil, ce dernier va se faire calciner par les flammes. Ce drame s’était déroulé en face de l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric).

Website to visit

Social

  • Mobile Apps