[Faits divers] Yaoundé : Mort mystérieuse d'une fillette de 3 ans

Après avoir passé plus d’une année sans avoir des nouvelles de sa fille, Franck Fouda a été surpris d’apprendre le décès de cette dernière, à travers les réseaux sociaux. Les circonstances et les causes de sa disparition restent encore inconnues. Fouda Franck, âgé d’une vingtaine d’années, est un père durement éprouvé depuis quelques temps. Pour cause, sa fille Mbengono Fouda Zaren Emmanuelle, âgée de 03 ans, est passée de vie à trépas dans des conditions qui pour le moment, sont encore floues et a été inhumée à son insu. N’ayant reçu aucune information claire sur le décès de sa fille, et difficile pour lui d’avoir accès au lieu d’inhumation, il a souhaité obtenir en vain des explications de la maman du bébé Nyangono Marie Sylvaine Lenaike, puisque c’est elle qui avait la charge de la jeune fille. En effet, c’est le 18 novembre der. nier qu’il apprend d’une façon surprenante la disparition de sa fille, via une publication sur Facebook. «J’ai été surpris et choqué que moi qui suis le père, je ne sois pas au courant pourtant sa maman a bien mon numéro de téléphone. C’est à ce moment que, je prends sur moi les responsabilités d’appeler sa maman, qui m’a fait savoir qu’elle ne veut rien entendre de moi et qu’elle ne veut ni me voir, ni voir un membre de ma famille chez elle» , raconte-t-il. Mais à la quête de la vérité, il fait fi des propos de la mère de sa fille et décide d’envoyer deux membres de sa famille chez son ex-belle-mère. « Une fois chez sa mère, mes frères ont suivi que l’enfant devait être inhumé le 20 novembre 2019. Et que l’enfant était à la morgue. Mais ce jour, il n’y avait aucune manifestation dans leur domicile ; il n’y a que la ménagère qui nous a sorti une version des faits selon laquelle l’enfant est inhumé à Minkan, (Odza, relate-t-il. Et d’ajouter, « le 20 novembre, lorsque moi-même je suis arrivé chez elle pour la voir, afin d’avoir plus d’amples explications, la mère de ma fille n’était pas à la maison. J’ai suivi qu’elle était en boite de nuit et j’ai passé plus de trois heures de temps à l’attendre en vain sans avoir une explication sur le décès de ma fille ». Très perturbé et ne comprenant pas toujours comment sa fille pouvait être inhumée à Odza, sachant qu’elle n’a pas de parenté de ce côté, il décide de se rendre à Zoa-Etelé, village de son ex-copine dans l’espoir d’avoir amples informations. De ce côté, la soeur de cette dernière surprise de le voir, lui donne une autre version des faits au sujet de l’inhumation de la fillette. « Cette dernière m’a fait savoir que la mère de ma fille leur avait dit qu’elle est allée enterrer ma fille à Mbalmayo dans mon village. J’ai donc décidé de retourner chez son grand frère qui est en même temps son tuteur à Yaoundé », confie-t-il. Ouverture d’une enquête Rendu au domicile familial au quartier barrière, où il trouve la maman, et le frère de son ex copine, il leur dit qu’il aimerait voir la tombe de sa fille. Mais contre toute attente, la grand-mère de Mbengono Fouda Zaren Emmanuelle lui donne une troisième version. Ils m’ont fait savoir que, je devais sortir et laisser mon numéro de téléphone, qu’ils vont m’appeler nous irons tous à Mfou car c’est de ce côté qu’on a enterré ma fille dans la brousse de Mfou. Parce que même le frère de mon ex copine semblait ne rien connaître sur ce décès », révèle-t-il très désemparé. Jusqu’à présent, Franck Fouda n’a aucune information relative au décès de son enfant. Pour ce père qui ne manquait à aucune de ses obligations en ce qui concernait sa petite fille Emmanuelle, c’est une situation insupportable. « J’ai envoyé l’argent à sa maman pour les frais de scolarité. Et cette année était sa première année scolaire», révéle-t-il. En attendant de voir plus claire sur cette affaire, une enquête est ouverte à la Police judiciaire.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps