[Faits divers] Yaoundé : Des pickpockets pris la main dans le sac

Des présumés voleurs spécialisés dans le vol à l’arraché opérant à bord des engins à deux roues viennent de tomber, dans les mailles des populations. Au milieu d’une foule surchauffée, trois hommes dévisagés et baignant dans le sang assis à même le sol à la suite d’un lynchage par les populations. Les faits se déroulent à Yaoundé, au quartier Tongolo, où des jeunes de certains coins de la capitale mettent à mal les populations. Abord des motos, ces bandits d’un autre genre arrachent au passage portefeuilles, sacs, téléphones portables des usagers. Dans l’exercice de leur activité phare, mal leur en a pris ce jour-là, ils ont été appréhendés la main dans le sac par un jeune homme connu sous le pseudonyme de « le bosseur”. Ce dernier revient sur les circonstances ayant conduit à l’arrestation de ces hors-la-loi : « Alors que je suis couché dans ma chambre, j’entends les cris venant de la rue. Je suis sorti voir de quoi il est question. Une fois à l’extérieur, j’aperçois trois jeunes hommes en train de dépouiller une jeune dame. Dans une course folle d’environ 400 mètres, je n’ai pas pu les rattraper, j’ai laissé tomber et je suis retourné dans ma chambre. Quelques instants après, je me lève soudainement et les voisines me disent que voilà le chauffeur des présumés voleurs de tout à l’heure. C’est ainsi que je me rapproche du conducteur de la moto et je lui demande de me déposer, ce dernier a refusé. Plus loin, deux ses acolytes étaient déjà en train de dérober une dame de ses avoirs. Lorsqu’ils m’ont vu arriver, ils ont voulu s’en fuir, c’est ainsi que je les ai neutralisés et les populations sont sorties ». Pris de colère, les habitants de ce quartier victimes depuis un certain temps des actes de ces individus sans foi ni loi les ont roués de coups de poings et de bâtons. D’après « le Bosseur”, « ils sont à leur second coup de la journée. Aux premières heures de la matinée et au même lieu, ils ont dépouillé une dame d’une somme de 400000 FCFA destinée à la réunion ». Informés, les éléments de la police et de la gendarmerie sont venus à la rescousse de ces trois présumés malfrats des mains de la population et les ont conduits au commissariat du 6eme, à Etoudi. Une situation qui vient remettre sur la table la question de l’insécurité dans nos villes.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App