[Faits divers] Une cargaison de faux médicaments saisie par la police à Douala

Le propriétaire des médicaments contrefaits a été également mis aux arrêts le 17 juin 2020. La cargaison est constituée de 40 cartons contenant chacun 300 paquets de faux comprimés de paracétamol et d’aspirine. Elle a été saisie par les policiers du commissariat de sécurité publique du 19ème arrondissement de Bonaberi à Douala. Les faux médicaments en provenance de Bamenda (Nord-Ouest), ont été saisis à bord d’une camionnette lors d’un contrôle de routine de la police. Elle précise avoir été préalablement informée par un indicateur ayant remarqué que la camionnette déchargeait des produits vivriers mélangés à ces faux produits pharmaceutiques. Le chauffeur de la camionnette qui possédait de faux documents (faux cachets et une fausse autorisation du ministère de la santé publique) a été mis aux arrêts. Il s’apprêtait selon la police, à écouler ces médicaments contrefaits dans le marché noir de la capitale économique, précisément au quartier Mabanda. Les forces de l’ordre sont à la recherche de ses complices qui ont pris le large. Elles appellent les populations à la vigilance et à toujours se procurer les médicaments autorisés dans les structures appropriées.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps