[Faits divers] Une bombe artisanale découverte dans un sac à dos sème la panique à Yaoundé

La bombe de fabrication artisanale a été découverte au quartier Nsimeyong dans l’arrondissement de Yaoundé 3. Les faits remontent à la journée du 31 juillet 2020. Une bombe de fabrication artisanale a été découverte dans un sac à dos au quartier Nsimeyong, à Yaoundé. C’est le quotidien Le Messager paru ce 3 août 2020 qui relaie l’information. La bombe en question a été trouvée dans un champ de maïs au lieu-dit «Entrée terre rouge», non loin d’un domicile familial équipé d’un système de vidéo surveillance. «La peur avait envahi les habitants. Tout le monde était enfermé dans son domicile. Les bars; les boutiques; les magasins et les maisons de commerce sont fermés. Pas l’ombre d’un citoyen dehors», peut-on lire dans les colonnes de notre confrère Le Messager. Un riverain rencontré par Le Messager fait savoir que tous ceux qui sont passés par là, le 31 juillet 2020, ont vu le sac dans lequel la bombe se trouvait. Les forces de l’ordre arrivés sur les lieux, ont passé au peigne fin coin et recoin de cette localité. «Armes aux poings, regard dissuasif», relate Le Messager, ils ont fait le guet non loin de leur véhicule garé à un jet de pierre. Ils ont procédé à la fouille systématique des domiciles et des usagers rencontrés sur les pistes. «L’opération se poursuit par une assignation à résidence de tous les riverains. A un moment donné, certains riverains voulaient violer les recommandations des forces de maintien de l’ordre et de sécurité, un des gendarmes posté sur un immeuble a tiré un coup de feu, pour dissuader les récalcitrants. La panique et la peur se sont emparées des populations», relate le journal de feu Pius Njawe. Rappel Rappelons qu’après l’explosion de deux engins explosifs improvisés (Eei), dans la nuit du 20 au 21 juin 2020, la Délégation régionale à la sûreté nationale par le biais d’un message radio/porté, a instruit des fouilles à la police. Le Délégué régional à la sûreté nationale a recommandé de procéder à la fouille des taxis et autres véhicules de jour comme de nuit. Il a demandé que les fouilles se fassent sur les chauffeurs et les passagers des taxis. Il a par ailleurs demandé de passer aussi au peigne fin, les malles arrières, les boîtes à gants, les sacs à main, les sacs à dos, les dessous sièges.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App