[Faits Divers] un militaire égorge un homme dans un bar à Ekounou

La scène se déroule dans la nuit de jeudi à vendredi dernier au lieu dit côte d’azur à Ekounou, dans un bar très connu, baptisé « Top Model ». Le drame est survenu pendant que les protagonistes jouaient les prolongations d’une veillée mortuaire qui se tenait non loin de là. Ekounou est décidément un quartier à risque. Célèbre par ses animations nocturnes et sa promiscuité, il n’est pas rare qu’on y assiste à des scènes de bagarres de toutes sortes. Et comme tous les autres coins d’ambiance du coin, le bar « Top Model » ne déroge pas à la règle.Ce soir là, l’affluence était celle des grands jours dans les bistrots du coin. Et pour cause, une veillée mortuaire se tenait dans le quartier. Une « femme en tenue » du corps de l’armée camerounaise était dirigée vers sa dernière demeure. Tous ses frères d’armes se sont mobilisés pour lui rendre un dernier hommage.Le militaire qui sera impliqué quelques minutes plus tard dans le meurtre était le chauffeur du camion de l’armée mis à la disposition de la famille de la défunte pour l’accompagnement au village. Lui et tous les autres membres de la de la famille, ainsi que les amis et voisins du quartier étaient dans la cour du deuil à partager quelques bières et vivres distribués en pareille circonstances. C’est au cours de ces moments de partage que les problèmes vont commencer à surgir. En effet, d’après les informations recueillies sur place, un des habitants du quartier qui avait quelques accrochages avec son amante. Alors une discussion est survenue entre les deux sur le lieu du deuil. A ce moment, celui-ci accompagné de plusieurs autres personnes vont aller dans le bar « Top Model » pour continuer « à boire ». Mais les accrochages entre le jeune homme et son amante vont se corser et une bagarre va poindre. C’est alors qu’indigné, l’homme en tenue va se mêler, essayant de calmer l’homme furieux. Mais l’alcool ayant déjà fait son effet dans les intelligences des uns et des autres, le jeune homme furieux va s’en prendre directement à celui qui ose venir s’interposer dans ses affaires. Dans la foulée de la colère, des éclats de voix, sous des musiques endiablées aux décibels affolantes, l’un et l’autre vont chacun casser une bouteille pour la transformer en arme blanche. Et le militaire, peut-être du fait de sa formation, sera le premier à atteindre son adversaire sur le coup dans un premier temps et dans la côte dans un deuxième temps. Devant les éclats de voix, et la consternation générale le jeune homme va se vider de son sang devant le regard impuissant de tous les occupants du bar qui assistaient à la scène. Dans un dernier effort, celui-ci va essayer de sortir du bar, mais va fatalement s’écrouler juste à son entrée. Dans cet euphorie, le militaire et la femme, profitant aussi de la pénombre, vont réussir à prendre la poudre d’escampette. C’est l’émoi, les cris de pleurs, la consternation est sur tous les visages. Alors qu’on est venu à un deuil, on se retrouve à avoir un autre corps sur la main. Le crime se situe autour de 2 heures du Matin. C’est à 6 heures du matin que les sapeurs pompiers vont arriver sur les lieux pour débarrasser le corps. Dans la foulée, le sous-préfet de Yaoundé 4 fera une descente et ordonnera la fermeture du bar « Top Model » pour besoin d’enquêtes. Les scellés seront apposés vers 10 heures. Les enquêtes se poursuivent.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps